Frei Tomás

Quando os que estão sempre prontos para dar lições , são apanhados...

Le gouvernement allemand s’est mobilisé pour tenter de circonscrire l’incendie autour des soupçons d’une immense entente des constructeurs automobiles allemands. D’après Der Spiegel, ces derniers discuteraient depuis les années 1990 pour contrôler et limiter les technologies de dépollution, mais pas seulement. La Commission européenne a d’ores et déjà annoncé qu’elle allait s’intéresser de près à cette affaire qui pourrait devenir le plus grand scandale industriel de l’histoire de l’Union européenne…
Une nouvelle crise est en train de bousculer l’industrie automobile allemande… Deux ans après le retentissant scandale dit Volkswagen sur des moteurs diesels truqués, un journal allemand, Der Spiegel, a révélé que les autorités allemandes de la concurrence enquêteraient discrètement sur une entente entre les constructeurs automobiles.

Les marchés craignent une forte volatilité

Quoi qu’il en soit, les marchés n’en anticipent pas moins et ont déjà commencé à sanctionner les titres en bourse (ce matin, -3% pour Volkswagen en Bourse, -4% pour Daimler, et -2,6% pour BMW). Les baisses sont encore limitées, mais les titres risquent d’être désormais soumis aux aléas des rumeurs de presse qui vont désormais émailler l’actualité de ce scandale. 
.

Este artigo encontra-se em: FOICEBOOK http://bit.ly/2eNXoq1

Anúncios